Japon, Taïwan, Corée
Bienvenue à vous sur "Le quart d'heure Asiatique", anciennement : Wareware no nippon uchu. Le but de ce forum est d'échanger, de partager et de découvrir tous les sujets autour de trois pays d'extrême Orient : le Japon, la Corée et Taïwan. Je vous invite à visiter notre forum pour découvrir notre monde. Si vous désirez une information supplémentaire, posez vos questions dans l'espace des invités, spécialement créé pour les invités perdus ou intéressés.

Allez, poussez les portes du club et découvrez le forum !
À bientôt,
Le staff
Japon, Taïwan, Corée

Le quart d'heure Asiatique : Bienvenue sur notre forum ! Ici nous parlons sur le Japon, la Corée et Taiwann
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Toute l'équipe de wareware no nippon uchu vous souhaite la bienvenue sur le forum !
Besoin d'aide, un renseignement ? Posez vos questions dans l'espace invité (panneau d'affichage pour les membres)
Que diriez-vous d'une première rencontre, les membres du club ! Intéressés ? Click ici

Partagez | 
 

 Reigi ~La politesse

Aller en bas 
AuteurMessage
Shiki Fūjin
Majordome Sombre
Majordome Sombre
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 22
Localisation : Si près... mais tellement loin

MessageSujet: Reigi ~La politesse   Mar 28 Aoû - 16:36

Je vais parler d'un sujet important, la politesse, une vertu que tout le monde devrait posséder. J'ai beaucoup utilisé l'article de wikipédia qui est très complet. Tout ce qui va suivre sont tant de choses à connaître absolument si l'on ne veut pas passer pour un rustre et un impoli, bonne lecture ^^.

Au Japon, la politesse est d’une importance capitale. Elle est inspirée essentiellement de la culture chinoise et du shintoïsme, il y a des codes stricts à respecter, et à connaître impérativement. Le mot utilisé qui signifie ‘‘politesse’’ est reigi (礼儀).

Commençons par le plus connu, il s’agit du salut, autrement dit o-jigi. La particule ‘‘o’’ devant le mot est honorifique mais ne s’enlève pas. Il est extrêmement important, les enfants l’apprennent très tôt, un salut est effectué le dos droit, les mains sur les côtés pour les hommes, et sur les genoux pour les femmes, le regard se doit d’être baissé. Le respect et l’émotion exprimés envers l’autre augmentent avec la longueur et l’inclinaison du salut. On dénombre trois types de saluts, les informels (où l’on doit courber son buste de quinze degrés, ou bien une légère inclinaison de la tête suffit), les formels (là c’est de trente degrés) et les très formels (encore plus bas). Le protocole est plutôt complexe, par exemple, lorsque la personne en face salue plus longtemps, environ pendant deux ou trois secondes, l’autre doit saluer à son tour et cela donne lieu à une série de saluts, de moins en moins longs. En général plus une personne a un rang élevé dans la hiérarchie et moins elle aura à saluer longtemps, profondément et fréquemment.
Il y a aussi un cas particulier : le salut d’excuse. Pour ce genre de salut, le buste doit être incliné plus profondément, soit d’environ 45 degrés, il dure aussi plus longtemps, d’une durée au moins égale à trois secondes. Souvent les japonais répètent le mouvement plusieurs fois pour les excuses. Plus l’on s’incline profondément, longtemps et fréquemment et plus cela démontre de la volonté de se faire pardonner. Quelques fois, les japonais pratiquent dogeza afin de s’excuser, ils s’accroupissent, le regret et la soumission sont ainsi représentés. Dogeza n’est plus considéré de nos jours comme très formel mais comme un mépris de soi-même, il n’est plus tellement utilisé. Le ‘‘salut le plus respectueux’’, saikeirei, s’effectue à genoux, le front va même jusqu’à toucher le sol. On l’utilise dans des cas de gravité extrême.

Les japonais ont un langage adapté spécialement pour la politesse. Il s’agit du ‘‘langage du respect’’, le keigo (敬語). C’est un système grammatical qui se classe en trois catégories : teineigo, langage poli ; sonkeigo, langage du respect et kenjōgo, langage de la modestie.

Lorsque l’on rentre dans une maison, un appartement ou un temple, il est impératif d’ôter ses chaussures dans le genkan (vestibule). Dans le bâtiment sont alors portés des chaussons, exception faite si l’on marche sur les tatamis, il doivent être foulés pieds nus ou en chaussettes. Pour les toilettes, il y a spécialement des chaussons de toilettes.

En raison de la petitesse de la plupart des maisons japonaises, on se rencontre généralement au restaurant ou dans d’autres établissements. Cela n’empêche pas que lorsque l’on se retrouve dans un foyer, les hôtes se montrent particulièrement accueillants. Comme partout, l’invité est prioritaire, il aura une place de choix et les meilleures parts de nourriture. À l’inverse des occidentaux qui eux cherchent à ce que l’invité soit à l’aise et se sente chez lui, les japonais font preuve d’un empressement à assouvir tous les désirs. Ils font en sorte qu’il puisse se reposer, et satisfassent son bien-être du mieux possible.

Une chose appréciable au Japon, qui sert à se détendre une fois propre, je parle bien sûr du bain. Avant de se mettre dans le furo (baignoire), on s’assoit sur un tabouret, se savonne et se rince avec un peu d’eau de la baignoire. Être sale en rentrant dans le bain est pour les japonais signe d’une grande impolitesse, de nombreux bains publics ont été interdits aux étrangers à cause de cela. Le furo est une baignoire profonde et l’on s’y baigne assis, les genoux relevés. L’eau recouvre jusqu’au épaules et elle reste propre pendant plusieurs jours étant donné que l’on se lave avant de prendre le bain. Les résidus corporels sont enlevés à chaque fois et le furo est recouvert d’un couvercle pour garder l’eau (réchauffée à chaque fois) à bonne température. La politesse veut que s’il n’y a pas d’invité (ils sont prioritaires bien évidemment), celui qui se baigne en premier est la personne la plus âgée de la maison et ainsi de suite.
Il y a aussi les sento (bains publics), ceux-ci sont séparés (d’un côté les hommes et de l’autre les femmes). Les gens s’y baignent nus avec généralement un petit gant afin de cacher leurs parties génitales. La règle de se laver et rincer avant d’entrer dans le bain reste la même, certains établissements refusent les gens avec un tatouage (références aux activités yakuza).

Le repas, quant à lui, obéi à des codes stricts, surtout dans les lieux publics comme les restaurants. Tout d’abord, à part savoir se servir de ses baguettes, il y a d’autres choses à ne surtout pas faire avec. Par exemple, tirer un plat vers soi à l’aide des baguettes, les planter verticalement dans un bol de riz (geste réservé aux offrandes pour les morts), trier les aliments avec, lécher le bout des baguettes et prendre la nourritures des baguettes d’autrui, sont autant d’attitudes à éviter.
Pour entamer le repas, la formule de politesse est ‘‘itadakimasu’’ (いただきます) signifiant ‘‘je reçois’’.
Manger un plat de riz en entier allant jusqu’au tout dernier grain de riz est considéré comme appréciable. En revanche, il vaut mieux ne pas se servir à boire mais plutôt servir son voisin. Celui-ci comprendra alors immédiatement qu’il doit servir à boire à son tour. Lorsque l’on se fait servir il faut tendre le verre de la main droite en le maintenant par en dessous du bout des doigts serrés de la main gauche. Certains actes qui passeraient pour de l’impolitesse en occident sont au contraire bien vus au Japon. C’est le cas d’aspirer bruyamment un plat de nouilles brûlantes. Faire du bruit pour ne pas se brûler mais manger sans attendre démontre que c’est excellent. Pareil lorsque l’on porte à sa bouche un bol de ramen ou le bouillon des nouilles. Les serveurs sont toujours remerciés, d’une inclinaison de la tête ou d’un tapotement de l’index sur le bord de la table. Pour terminer on sort de table en lançant un ‘‘Gochisōsamma deshita’’ qui veut dire ‘‘c’était un festin’’.

En quittant un endroit familier il est coutume de prévenir en disant ‘‘j’y vais’’ qui se dit soit ‘‘Itte kimasu’’, soit de manière un peu plus polie ‘‘Mairimasu’’. La personne à qui sont adressés ces mots réplique en disant ‘‘Itte rashai’’, autrement dit ‘‘vas-y’’. À son retour on se doit d’annoncer ‘‘Tada ima’’, traduit par ‘‘juste à l’instant’’. La constatation ‘‘O kaeri nasai’’, ‘‘tu reviens’’ sera alors faite par l’interlocuteur.

Offrir un cadeau à quelqu’un est quelque chose de simple, mais au Japon se cache tout un protocole concernant cette action. Tout d’abord il faut savoir que les cadeaux, engendrant un sentiment d’obligation non remplie, sont parfois refusés. Lorsqu’un invité n’ouvre pas son cadeau, les japonais résisteront de demander la permission de l’ouvrir. Pour accepter un cadeau, il doit être prit à deux mains, sinon c’est mal vu. Quant on est invité chez une personne et que l’on y va sans rien, cela porte pour nom ‘‘tebura’’, ‘‘mains vides’’, considéré comme impoli. Généralement on apporte un cadeau dans un sac en papier, puis, devant l’hôte, on le sort du sac et on le pose par dessus, enfin on le lui tend à deux mains. La plupart du temps c’est dans la salle de séjour que le cadeau est présenté, avec la formulation remplie d’humilité : ‘‘tsumaranai mono desu ga’’, qui se traduit par ‘‘c’est insignifiant’’. Bien entendu, s’il s’agit d’un présent commercial ou une offre professionnelle, il n’y a pas de raison de le dire, ça diminuerait la valeur du receveur. On retrouve des expressions du genre ‘‘honno o shirushi de gozai masu ga’’ (‘‘cela correspond seulement à mon appréciation symbolique mais...’’). La phrase en suspend, démontre que le donneur a du mal à exprimer son entière gratitude. En revanche dès que l’hôte veut à son tour donner quelque chose, il est coutume de refuser de cette manière : ‘‘okizukai naku’’ qui veut dire ‘‘s’il-vous-plaît n’en faîte pas un problème’’. L’hôte devrait normalement insister, et alors l’invité pourra accepter en donnant libre cours à son enthousiasme.
Certains cadeaux ne s’offrent surtout pas, notamment ceux qui comportent les chiffres rappelant l’idée de la mort (le quatre et le neuf). Également ceux qui représentent une partie du corps.
Le jour de la Saint Valentin, les femmes offrent aux hommes des chocolats, et ceux-ci leur rendent la pareille en offrant quelque chose lors du Jour Blanc, un mois après.

Dans les magasins au moment de passer en caisse, il vaut mieux vérifier s’il n’y a pas un petit plateau pour déposer l’argent. Car ce serait alors un affront de le tendre directement à l’employé de caisse. Lorsque l’on tend un article à ce dernier il faut prendre soin de le tenir à deux mains. Il en va de même pour lui qui le recevra précautionneusement. Ce geste s’explique par le fait que la dignité de la personne qui reçoit l’article et l’estime envers le donneur sont importantes et méritent cette attention particulière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroneko Gokou Ruri
Mangeur de Sushis
Mangeur de Sushis
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 18/06/2011
Age : 21
Localisation : En nuit de pleine lune..je serais là..

MessageSujet: Re: Reigi ~La politesse   Mar 28 Aoû - 17:32

Wouaaaaa, c'est super, heureusement que t'es là mon shiki-shiki, sans toi je serais restée ignorante toute ma vie. °^° Héhé merciiiiii pour le sujeeeet *câlin*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kuroneko-goth-yuri.skyrock.com/
Shiki Fūjin
Majordome Sombre
Majordome Sombre
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 22
Localisation : Si près... mais tellement loin

MessageSujet: Re: Reigi ~La politesse   Mar 28 Aoû - 19:41

Non tu serais pas restée ignorante t'aurais bien trouvé ça un jour. *câlin* De rien, c'est moi le plus inculte je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroneko Gokou Ruri
Mangeur de Sushis
Mangeur de Sushis
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 18/06/2011
Age : 21
Localisation : En nuit de pleine lune..je serais là..

MessageSujet: Re: Reigi ~La politesse   Mer 29 Aoû - 21:48

e.e Nah c'est moi qui suis inculte!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kuroneko-goth-yuri.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reigi ~La politesse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Reigi ~La politesse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La politesse
» présentation obligatoire, politesse avant tout.
» La politesse se perd en Terre Sainte
» politesse de bleu...
» Et la politesse dans tout ça ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japon, Taïwan, Corée  :: La ville :: Le mode de vie :: Mode de vie, made in Japan-
Sauter vers: